Accès gratuit et illimité aux QCM de l'examen Télépilote


Quels sont les effets, s'il y en a, du masquage par l'un des éléments de l'aéronef sans équipage à b

Candidat approfondir topographie 3


Le nombre minimal de satellites GPS disponibles, nécessaires pour calculer la position complète d'un aéronef (latitude, longitude et altitude) est : Dans la légende d'une carte OACI, la mention WGS 8signifie que : Les données de l'almanach stocké dans le récepteur du système de positionnement satellitaire (GPS) sont utilisées pour : En employant un système d'aide au positionnement satellitaire (GPS), l'information de position primaire est dans la forme de : Quel est le nombre minimum de satellites pour qu'un système d'aide au positionnement satellitaire effectue une opération en deux dimensions ? Quelle proposition contient la liste des erreurs affectant les performances d'un système d'aide au positionnement satellitaire ? La visibilité des satellites d'un système d'aide au positionnement satellitaire est : La bande de fréquence utilisée par un système de positionnement satellitaire pour fournir une information de position à un aéronef sans équipage à bord est : Les éphémérides transmises dans le message GPS de navigation, font référence : Classiquement, un système d'aide au positionnement satellitaire fournit les informations suivantes : La constellation GNSS/NAVSTAR GPS est composée desatellites répartis enorbites àd'altitude. Le système d'aide au positionnement satellitaire implanté sur un aéronef sans équipage à bord : La qualité de réception d'un système d'aide au positionnement satellitaire peut être altérée par : 1) les multitrajets. 2) la réfraction dans l'ionosphère. 3) la réfraction dans la troposphère. 4) le vent. Choisissez la réponse exacte la plus complète. Votre aéronef sans équipage à bord n'utilise pas d'anémomètre mais un système de positionnement satellitaire. La vitesse lue sur votre radiocommande est : Lors d'évolution en vue directe, votre aéronef sans équipage à bord se trouve accidentellement très éloigné de vous, vous arrivez difficilement à le discerner au loin. Vous devez le faire revenir : Vous pilotez un aéronef sans équipage à bord en inversion de commande, l'avant face à vous. Vous voyez arriver un autre aéronef en route convergente : Lorsque le vent arrive au niveau d'une rangée d'arbres, il se produira : Les températures extérieures sont négatives, si j'utilise mon aéronef sans équipage à bord avec sa batterie LiPo : L'autonomie d'un aéronef sans équipage à bord dépend : de la charge utile du diamètre des hélices de la capacité de la batterie de la pression atmosphérique de la hauteur de vol de la température extérieure


télépilote

  • Cela peut empêcher la réception du signal.
  •  
  • Cela n'aura aucune influence car les signaux haute fréquence ne sont pas affectés.
  •  
  • Le signal subira des distorsion
    •  
    •  
    •  
    • Cette carte est conforme à une modélisation du globe compatible avec les GPS.
    •  
    • La projection est celle d'un canevas type Lambert.
    •  
    • La date du dernier relevé topographique est 198
    •  
    • La projection est celle d'un canevas type Mercator.
    • L'identification rapide des signaux reçus provenant des satellites visibles.
    •  
    • Assigner le code PRN reçu (Pseudo Random Noise ou bruit pseudo aléatoire) au satellite approprié.
    •  
    • Corriger l'erreur d'horloge du récepteur.
    •  
    • Reconnaître si la selective availability (SA) est opérationnelle.
    • Sphères, avec les satellites dans le centre des sphères.
    •  
    • Sphères, avec l'avion dans le centre des sphères.
    •  
    • Relèvement et distance satellite.
    •  
    • positionsdimensionnelles, avec le centre de la terre comme référence.
    •  
    •  
    •  
    • Erreur d'horloge, erreur d'éphéméride, erreur de propagation atmosphérique.
    •  
    • Interférences entre satellites, décalage de fréquence, décalage de temps entre le satellite et le sol.
    •  
    • Interférences entre satellites, erreur d'éphéméride, erreur de propagation atmosphérique.
    •  
    • Décalage de temps entre le satellite et le sol, erreur de propagation atmosphérique, erreur d'horloge.
    • Variable, dépendant du temps et de la position de l'observateur.
    •  
    • Maximale pour un observateur situé sur l'équateur.
    •  
    • Maximale pour un observateur situé aux pôles.
    •  
    • Constante, quelle que soit la position de l'observateur.
    • UHF.
    •  
    • EHF.
    •  
    • SHF.
    •  
    • VHF.
    • à la position et l'orbite du satellite observé.
    •  
    • Aux corrections d'horloge du satellite observé.
    •  
    • à la position et l'orbite de tous les satellites sur la même orbite.
    •  
    • à la position et l'orbite des satellites d'une même constellation.
    • X,Y,Z + vitesse sol + un temps précis.
    •  
    • X,Y,Z + vitesse sol.
    •  
    • X,Y,Z + un temps précis.
    •  
    • X,Y,Z.
    • 22020km.
    •  
    • 32320km.
    •  
    • 32020km.
    •  
    • 21910km.
    • Reçoit seulement des informations des satellites.
    •  
    • Reçoit puis envoie des informations aux satellites.
    •  
    • Envoie seulement des informations aux satellites.
    •  
    • Envoie puis reçoit des informations aux satellites.
    •  
    •  
    •  
    • La vitesse sol.
    •  
    • La vitesse vraie.
    •  
    • La vitesse propre.
    •  
    • La vitesse air.
    • Via la fonction retour home.
    •  
    • En mode manuel sans automatisme.
    •  
    • En mode stablisé GPS.
    •  
    • En mode stablisé en attitude.
    • Vous enclenchez un roulis vers la gauche.
    •  
    • Vous basculez la commande de tangage vers l'avant.
    •  
    • Vous enclenchez la fonction return to home.
    •  
    • Vous agissez en lacet vers la gauche.
    • De la turbulence.
    •  
    • Des ascendances.
    •  
    • Une diminution de la force du vent.
    •  
    • Aucun effet remarquable.
    • L'autonomie diminue.
    •  
    • L'autonomie augmente.
    •  
    • L'autonomie ne varie pas.
    •  
    • Ce type de vol nécessite un dispositif de réchauffage batterie.
    • et
    •  
    •  
    •  




    AttestationVérificationOpérationMissionMultipleétudiantsQuestionnaireDGACCoursRéviserTopographieExerciceCorrectionDétentionContrôleApprofondirComprendreCommissionExpérienceEstimationCertificatConnaissancesDiagnosticRéglementationTestOpérateurSessionInterrogationLicenceTélépilotageApprofondissementAdmissionQcmPartielExaminerAuditObtentionInformationRéponsecca theoriquepilot training canadauas drone trainingulm theoriquecodebateau
    20 questions OFFSET 699